Retour sur les skis pour Arnaud Boisset

Hello tout le monde,

Le 10 juillet, après 18 semaines à Macolin, j’ai terminé mon école de recrue en tant que sportif d’élite. Je suis fier d’être désormais soldat du sport et d’avoir accompli la première partie de mes obligations militaires. Après quelques semaines d’entraînement à la maison, j’étais à nouveau convoqué à Macolin pour tester mon genou 5  mois et demi après mon opération. Je dois reconnaître que ces tests se sont très bien passés, j’ai même amélioré bon nombre de mes valeurs de l’année passée. Le résultat était d’ailleurs tellement positif que les médecins et les physio m’ont donné leur feu vert pour retourner sur la neige. Personnellement, je ne me sentais pas tout à fait prêt. En effet, lorsqu’on effectue ces tests tout est contrôlé, les sauts sont par exemple effectués sur une planche de bois stable et on ne risque rien. Alors que sur les skis, les facteurs externes sont trop nombreux pour être contrôlés. Ce n’est pas que je n’avais pas confiance en mon genou mais j’ai en fait préféré attendre un peu avant de me lancer.

Je m’étais donc mis en tête de rechausser les skis les 17 et 18 août à Saas-Fee, tout seul, sans la pression de l’équipe, afin de retrouver moi-même mes sensations, sans ressentir aucune pression. Malheureusement, la météo en a décidé autrement : impossible de skier puisqu’il faisait trop chaud la nuit et le glacier est resté fermé les 2 jours…

Par la suite, nous avons organisé à huit amis un camp de survie en autonomie : on dormait à la belle étoile, à même le sol, car il fallait se débrouiller avec les moyens du bord, sans tente ni bâche. Nous avons passé de très bons moments, c’est une superbe expérience pour apprendre à se connaître soi-même.

Ensuite retour à l’entraînement, pendant une bonne semaine, avant de nouveaux tests le 31.08 à Macolin. Mes valeurs étant très bonne, j’ai pris la décision de retrouver la neige, exactement 200 jours après mon opération. Cette semaine, j’ai donc skié 2 jours à Zermatt afin de tester mon genou. Les conditions étaient hivernales et les sensations étaient très bonnes. Aucune douleur ou crainte avec mon genou et beaucoup de plaisir!

Pour la suite, je vais travailler d’abord en individuel avec un entraîneur en géant et en slalom afin de reconstruire les bases et ne pas risquer une sur-blessure. Puis, dès que je serai prêt, je rejoindrai mes coéquipiers en super-G ou descente courant octobre.

Dans tous les cas, je serai prêt pour les premières courses de la saison fin novembre!

Meilleures salutations sportives. A bientôt.

Arnaud Boisset